Active Dreamer

Active Dreamer

Rêves. Paris. Gourmandise. Photographie. Souvenirs. Couleurs. Littérature. Mode. Vintage. École d'ingénieur. Talons Hauts. Lumière. Ville. Grèce.

21 décembre 2011

Paroles hivernales...

Écrire rendrait heureux, parait il. Extérioriser ses sentiments, les analyser, afin d'enlever les lunettes qui nous empêchent de voir le monde de sa vraie couleur. Voilà ce que j'ai entendu hier, à la télé, dans une des émissions destinées à redonner les sourires aux personnes déprimées, qui cherchent à être heureuses. Émissions diffusées sur une des chaînes nationales qui plus est, à croire que la France est réellement en pleine dépression.

Ça m'a rappelé que ça faisait un sacré bout de temps que je n'avais pas raconter ma vie à quelqu'un, longtemps que je n'avais pas laisser couler des mots sur un blog ou sur un journal intime. Je m'en veux de ne plus le faire, sachant l'immense plaisir que je ressens en relisant parfois ce qu'était ma vie il y a quelques années, en retrouvant les traces laissées de mon adolescence et de ma scolarité. Je ne sais pas trop bien comment je pourrais faire pour retracer toutes ces années passées, mais j'ai peur que leur souvenir s'efface qu'il ne me reste qu'au fond que des grandes lignes sans aucune saveur.

Et pourtant, il s'en passe des choses dans ma vie et dans ma tête. Pas un seul jour ne passe sans que quelque chose me fasse stresser ou sourire, sans qu'il n'y ai une émotion qui m'arrache des larmes ou me fait sourire bêtement. J'ai remarqué que j'étais devenue hypersensible, que les émotions me venaient plus facilement aujourd'hui qu'il y a quelques années. Je stresse beaucoup plus, aussi. Je ne sais pas trop bien à quoi attribuer cela, mais je me contente de me dire que c'est une séquelle de la prépa, de ces longues journées passées à angoisser et à essayer de refouler mon inquiétude.

Je suis execrable aussi. Execrable avec ma mère, ma soeur. Je ne suis pas fichu de leur parler gentimment, sans les contredire. C'est qu'il y a tellement de choses qui se passent au fond de moi, tellement de choses inexprimées et inexprimables qui doivent faire surface à un moment ou à un autre.

Pourtant, il m'arrive que des belles choses en ce moment. Je suis amoureuse. Je suis dans une des plus prestigieuses écoles de France. Je me prépare à voyage au bout de la terre. Je vais bientôt voir ma famille pour Noël. Je suis bien dans ma peau et dans mon corps.

Alors pourquoi me prendre la tête sans cesse, pourquoi ne pas totalement lâcher prise et juste être heureuse? Je suppose que les raisons les plus profondes sont mon passé et ma situation familiale. Et l'amour aussi... Pourquoi est ce qu'on est obligé de douter de tout lorsqu'on est amoureuse? Je me laisse emporter par mes sentiments, sans pouvoir me raisonner ni m'empecher de stresser pour un rien... Sans cesse les mêmes questions, les mêmes craintes. Est ce qu'il m'aime vraiment? Est ce qu'il ressent plus de choses que moi que pour son ex? Est ce que notre histoire va durer malgré la distance, malgré cette année restante où il continuera à étudier aux US..?

Tellement de choses dequelles je voudrais parler avec lui, et cette frustration aussi de ne pas avoir suffisamment de moments pour tous les deux, des moments de calmes ou chacun peut parler librement à l'autre de ses craintes et de ses désirs. Parce que c'est compliqué de se voir en dehors des sorties entre amis et famille, et le soir lorsqu'on se retrouve blottis l'un contre l'autre notre sommeil nous emporte...

Mon amour, j'aurais tellement voulu passer des heures à parler avec toi, construire quelque chose de réellement solide, devenir ta confidente, la personne qui sait tout de toi, celle à qui tu ne peux t'empecher de penser jour et nuit... Je sais que tu m'aime, mais quelque part il y a comme quelque chose qui manque encore à notre couple, quelque chose qui reste à être construit, quelque chose qui fera que je ne douterai plus de rien et que je serais prête à être avec toi pour toujours... Je découvre avec toi quelque chose de si différent d'avec mon ex, quelque chose de si particulier, je découvre un homme, un vrai, celui qui n'est pas très expressif, celui qui ne fait pas des déclarations d'amour enflammés mais qui vous fait comprendre son amour par un simple baiser et par une simple caresse, celui dont les yeux sont tellement débordants d'amour que pendant quelques secondes il est impossible de douter.

Mon amour, notre relation paraissait condammées dès le départ, avec nos ex, la manière dont on s'est rencontré, ton départ en Amérique, les gens autour de nous qui n'y croyaient pas, mon passé amoureux, ma méfiance, le refus de me donner à toi. Pourtant des jours et des semaines sont passées, tu étais patient, tu m'as attendu, on s'est attaché, on s'est aimé, tu es parti, et aujourd'hui notre couple tient malgré la distance et malgré le spectre de nos anciennes histoires qui continuent de nous hanter. Malgré les questions, les doutes, la frustration de ne pas t'avoir souvent avec moi, je suis là et je t'aime.

Je ne suis complète que lorsque tu es là. Je respire que lorsque tu es à côté de moi. Le seul lieu où je suis en sécurité sont tes bras. Et tu es tellement, mais tellement loin d'imaginer tout ça...

Posté par activedreamer à 14:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 février 2011

[Photographie] Guy Gagnon

Série Méandres d'une synapse

Pour découvrir ce photographe et son univers :
http://www.guygagnon.com/

MEANDRE001

MEANDRE030

MEANDRE031

MEANDRE052

MEANDRE060

MEANDRE331

MEANDRE461

MEANDRE610

Posté par activedreamer à 13:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

[Photographie] Miles Aldridge

Dans un univers peint de couleurs acides, où tout fait référence à la vie, les photos de ce photographe britannique ont quelque chose de suréel.

www.milesaldridge.com

06trunk1

2981517500_6478d5b244

dyn003_original_719_475_pjpeg_2966_ab21cdd298fbfdedc8692e186d39cb03

mile_adbridge_6

mile_adbridge_4

miles_aldridge03

429721

Miles_Aldridge_fashiontography_2

Posté par activedreamer à 13:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

[Photographie] Jean-Sebastien Monzani

"La perfection dans la conception n'est pas atteinte quand il n'y a plus rien à ajouter, mais quand il ne reste plus rien à supprimer." [Saint-Exupéry]

Émotion, élégance, simplicité. Jean Sebastien Monzani inclus ses photos dans des séries narratives, dans un univers rempli de rêves, de mystère et de poésie.

Son travail est absolument envoutant, et est à découvrir ici :

www.simplemoment.com

3acf852c9b00d140490b00e9e60ddb71_d37yjie

05f71655ea0e0e14fe142d4d54aa2780_large

5064ef29622b7cb411f27b3a8891acc6_large

7858862da556e3ee9c6c7c8e68e1bcd5

a3f642e30a151cff94cdd3cc332bcf81_large

dad0abba0ed8b7ff860ac9cea8116f12_large

fca3243eeb114ff240abad220df8f157_large

Posté par activedreamer à 12:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 novembre 2010

Exposition

Une histoire, des voyages, des blessures, une évolution... Pour un étourdissement visuel, un grand saut dans l'imaginaire, une exposition magique!

Monet au Grand Palais

Claude_Monet_at_the_Grand_Palais

Un de mes préférés : Le pont d'Argenteuil

le_pont_dargenteuil

Et entre deux tableaux, celui qui apparait dans Titanic : Les Nymphéas

1195421944_nympheas_monet

Posté par activedreamer à 10:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 octobre 2010

Happy days...

Hier, découverte d'un super restau au cœur de Saint Michel, premier Diner américain, très vintage et très glam. Dégustation d'un super Milkshake Crème-Oreo en compagnie de la voix d'Elvis Presley, de guitares électriques et de petits objets qui font voyager en Amérique et dans les Fifties.

Si vous avez envie d'un petit voyage, c'est par ici...
Happy Days Diner (http://www.happydaysdiner.com/)

salle


sallehaut_0


kmhdweb


sallehdweb


Posté par activedreamer à 18:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 octobre 2010

Heureusement que sur terre pousse du chocolat...

tumblr_lagut5qwpv1qafol9o1_500_large

Pause gourmande au Salon du Chocolat. Sourire béat devant le défilé des robes en chocolat. Pendant Cocoon de Chupee, je me suis juré d'être élégante, à défaut de pouvoir être enrobée un jour dans du chocolat, portant un corset en praline et des semelles compensées crées par Lindt. N'empêche, qu'est ce que ca peut être féminin et sexy le cacao.

J'ai définitivement trop de choses à faire. Des vacances où j'organise, je prévois, je promets des sorties... pour qu'au final j'ai le temps d'en faire le tiers. Je dois réviser le code, caser un rendez vous avec mon ex-amoureux quelque part entre les sorties cinéma et les sorties du soir, rattraper mon trop grand retard en cours, faire des courses, dormir un peu.

J'ai pris deux kilos. J'ai ri devant Le Petit Nicolas. Je me prépare à passer une soirée de bonne célibataire devant Master Chef. Je dois faire des séries de code. J'ai acheter une robe de soirée violette foncée super élégante. Je commence à tomber amoureuse. J'ai envie de danser le rock. Demain, après midi cinéma, pour voir les Petits Mouchoirs avec une amie d'enfance. Et sinon je gueule, je rouspète, et je râle à longueur de journée.

Au passage, merci à celui qui tomba un jour sur les graines de cacao, et qui eu  la bonne idée de goûter. Le chocolat a définitivement sauvé le monde.

Posté par activedreamer à 18:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 octobre 2010

Bienvenue

5013299022_fca642fa07_z_large

Bienvenue sur le blog d'une demoiselle parisienne, amoureuse des lumières, des couleurs, de la photographie, du sucre, des notes de musique, des jolies choses et des souvenirs.

Une observatrice des gens, des moments volés, des objets que personne ne remarque, des accessoires que l’on ne voit pas, des sourires que l’on devine, de la poésie dans les mots quotidiens, des associations de couleurs inattendues, des petits bruits qui deviennent musique.

Ici j'entreposerai mes états d'âmes, mes coups de cœur, mes coups de ras-le-bol, les souvenirs qui me hantent, ceux qui persistent quand j'essaie de les oublier, ma vie en tant qu'élève ingénieure nichée sur des talons hauts, les divagations incessantes de mon âmes, mes rêves incessants, mes folies du moment.

Bonne lecture!

Posté par activedreamer à 13:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]